Le début du XXème siècle.

la Première Guerre Mondiale.

1903 - 1918

La famille LAMY exerçait depuis la fin du XIXème siècle les métiers de négociants en charbons et d'armateurs de navires.

D'autres familles caennaises avaient les mêmes activités et c'est certainement en considérant qu'une gestion plus harmonieuse de leurs différentes unités serait favorable au développement de ces activités que ces différents négociants en charbons constituèrent en janvier 1903 une nouvelle société en commandite dénommée "SOCIETE NAVALE CAENNAISE - G. LAMY et Cie" avec l'apport des navires:

L'"Actif" appartenant à René et Georges LAMY.

Le "Chanzy" appartenant à P ALLAINGUILLAUME & Cie.

Jusqu'alors les noms portés par les navires étaient les prénoms des membres de la famille. Il fut décidé de donner aux futures unités le nom d'un personnage de la mythologie grecque, le premier à inaugurer la série fut baptisé "Thisbé".

Monsieur Gaston Lamy était le gérant de l'affaire, il resta à la barre jusqu'à son décès en aout 1951. C'est à lui qu'on doit le démarrage réel des activités maritimes et le développement initial de la Navale Caennaise.

Le siège social et les bureaux de la société étaient Quai Caffarelli, sur le bassin Saint Pierre, alors centre nerveux du port de Caen. Il y restera jusqu'en 1938.

Dès lors se succèdèrent les commandes de vapeurs passées dans les chantiers anglais, particulièrement ceux de Sunderland.

A la veille de la première guerre mondiale la SNC possédait 7 navires, la plupart très récents pour un port en lourd total de 12900T. Ces navires transportèrent en 1913 318.000T de charbon et 182.000T de minerais et divers.

La flotte fut réquisitionnée par l'Amirauté française pour le ravitaillement du pays en charbon ainsi que l'approvisionnement en matériel de guerre de la Russie Impériale.

A l'armistice en 1918 la SNC ne possédait plus que 3 navires à flot pour un port en lourd total de 5300T.






Tous les documents photographiques de ce site sont protégés par Copyright.